Google envisage de payer certains médias français

Google envisage de payer certains médias français

Suite aux tentions actuelles entre le firme américaine et les médias presse, Google a fait une proposition à plusieurs titres de presse : il s’agirait de les rémunérer pour leurs contenus.

Tout récemment, l’entreprise Google a proposé à plusieurs journaux français de les payer afin d’afficher leurs articles dans un espace dédié aux contenus des médias d’actualité dans son moteur de recherche.

Ainsi le leader mondial de la recherche sur internet aurait proposé à différents médias comme Le Monde, Le Figaro, ainsi qu’à des titres de Presse Quotidienne Régionale (PQR) comme Ouest-France, de les payer contre l’affichage de certains de leurs articles sur son moteur de recherche. A ce stade rien n’a été confirmé, meme si le journal Le monde a confirmé de son côté l’information.

Google tend la main vers les médias français

Ainsi le géant américain aurait proposé une somme de 90.000 à 9000.000 euros par an, selon différentes sources proches des discussions. 

Cette proposition du géant américain de la recherche en ligne rappelle fortement l’initiative lancé il y a plusieurs mois par son homoglogue américain Facebook avec son offre « News » lancé en octobre 2019. Ainsi, plusieurs contenus de médias comme le New York Times, le Wall Street Journal ou BuzzFeed y apparaissent depuis et certains titres sont rémunérés. Facebook est d’ailleurs lui aussi en discussion avec des éditeurs français à ce jour.

Vers un climat d’apaisement entre Google et les médias 

La proposition de Google serait donc de placer dans un nouvel onglet de Google une section spécifique à la rubrique actualité les différents articles des médias. 

Ceci s’inscrit dans un contexte où Google a été fortement critiqué dernièrement suite aux dépots de plaintes de plusieurs médias français auprès de l’Autorité de la concurrence pour abus de position dominante. En effet le moteur de recherche Google occupe une pleine part dans les recherches. Ainsi il avait été demandé par les médias que Google partage une part de ses énormes revenus publicitaires. Aux dire de Google cette nouvelle proposition a pour but de chercher à soutenir les éditeurs de presse, en plus de ce que le groupe fait déjà au travers de dispositifs tels que son fonds de soutien aux innovations dans les médias, Google News Initiative.

Lorsqu’il a été contacté, Google a déclaré qu’il étudiait des alternatives au paiement d’extraits de contenu, ce qui, selon lui, transformerait son modèle de moteur de recherche et créerait un précédent mondial.

« Nous pensons avoir entendu des suggestions pour améliorer notre soutien à l’industrie des médias et nous cherchons de nouvelles façons de travailler avec les éditeurs et d’investir dans l’avenir de la presse », a déclaré la société. Le groupe s’adresse également aux titres américains, selon le Financial Times et le Wall Street Journal, qui ont déjà discuté de sa proposition de payer les médias.

De son côté le moteur de recherche francais Qwant étudie également des propositions pour mettre en avant les articles publiés par les médias pour les proposer sur son moteur de recherche.

Qui gagnera la guerre de l’information ?