Les dernières actualités scientifiques

Les dernières actualités scientifiques

Parce qu’il n’y apas que le coronavirus dans l’actualité … Décryptage de l’actualité scientifique de la semaine

Les perroquets : experts en mathématiques et en probabilité

Non seulement ils parlent, mais ils savent tenir compte de la probabilité d’un événement… . Des chercheurs ont réalisé des expériences sur des keas, des perroquets de Nouvelle-Zélande. Ils ont montré aux oiseaux deux poings serrés et les ont entraînés à en pointer un avec leur bec. Si l’oiseau choisissait une main avec une pièce de monnaie noire, il était récompensé. Si la main contenait une pièce orange, l’oiseau ne recevait rien. Ainsi, les perroquets faisaient attention aux bocaux dans lesquels les chercheurs prenaient les pièces de monnaie, et choisissaient plus souvent des mains qui avaient pris des bocaux contenant plus de pièces noires que de pièces orange. Lorsque deux chercheurs présentaient chacun une main aux oiseaux, ceux-ci indiquaient la main du chercheur qui leur avait donné plus de pièces noires dans le passé, donc plus suscpetible de les récompenser, d’un point de vue probabiliste.

Répétez : le perroquet est un animal intelligent. Le perroquet est un animal intelligent. Le perroquet est un animal intelligent …

Un tiers

C’est la part des émissions mondiales de poussière qui provient de l’Arabie Saoudite. En effet, en analysant des données satellitaires, des chercheurs saoudiens ont pu montrer qu’en absorbant et en réfléchissant le rayonnement solaire, cette poussière a un effet refroidissant important sur la région. Cet effet est particulièrement présent sur la mer Rouge, au point que l’on pense qu’elle est la plus grande de ce type sur Terre. Cette étude scientifique a été publié dans le Journal of Geographical Research.

Un sablier cosmique

En propulsant ses couches extérieures dans l’espace, une étoile géante rouge a formé en mourrant ce qui ressemble à un gigantesque sablier cosmique. La région bleue, appelée la nébuleuse planétaire, est l’une des plus grandes jamais observées et est composée de gaz qui brillent en raison de leur température élevée. Elle se trouve à environ 6500 années-lumière de nous.

Le silence des papillons

Connaissez-vous les hétérocéréens ? Ce sont des papillons de nuit qui ont une capacité physique qui dépassent les compétences des meilleurs ingénieurs humains en matière de réduction du bruit. Des chercheurs britanniques ont récemment démontré que les ailes des papillons contiennent des écailles capables d’absorber jusqu’à 85% de l’énergie sonore qu’ils reçoivent. Cette caractéristique permet aux papillons d’échapper aux chauves-souris, qui passent par l’écholocation pour les localiser et les manger. Les scientifiques qui les ont étudié se disent avoir été stupéfaits de découvrir que ces insectes extraordinaires peuvent atteindre les mêmes niveaux d’absorption que les absorbeurs de son actuellement disponibles dans le commerce, mais avec des structures beaucoup plus fines et plus légères ». Ces recherches, qui pourraient inspirer les meilleurs ingénieurs dans le domaine de l’acoustique, ont été publiées dans le Royal Society Interface Today.

Des chercheurs britanniques ont montré que les ailes des hétérocères, les papillons de nuit, contiennent des écailles capables d’absorber jusqu’à 85% de l’énergie sonore qu’elles reçoivent.