Pandémie Coronavirus : les USA sur le pied de guerre, l'Europe attend le pic

Pandémie Coronavirus : les USA sur le pied de guerre, l’Europe attend le pic

Avec plus de la moitié de la population mondiale confinée, l e coronavirus pour suit sa propagation, et en particulier aux États-Unis, qui se mobilisent désormais pour lutter contre le virus. A ce jour, plus de 800.000 cas d’infection ont été diagnostiqués dans 184 pays depuis l’apparition du virus en Chine en décembre. Le point sur la situation mondiale de la pandémie du coronavirus

Coronavirus : le pic atteint en Europe 

En Europe, où l’épidémie a fait quelque 29.305 victimes, le bilan des décès continue d’augmenter. Mais dans certains pays, le pic de l’épidémie semble se profiler : l’Italie est à ce jour le pays où le nombre de décès est le plus élevé au monde (12 400 morts enregistrées mardi, pour plus de 100 000 cas). Le confinement commencerait à donner des résultats encourageants après trois semaines.
L’Espagne est le deuxième pays le plus touché au monde avec 8 189 décès. En tout, , le pays compte désormais 94.417 cas confirmés de contamination par le SRAS-CoV-2, soit une augmentation d’un peu moins de 11%. 

En République Tchèque, le confinement est prolongé jusqu’au 11 avril.

États-Unis : la vague du coronavirus arrive

Les États-Unis sont à ce jour le pays qui qui compte le plus grand nombre de cas confirmés (160 000) et plus de 3 400 décès. La propagation du virus s’accélère dans les états de New York, Louisiane, ainsi que près de Chicago et à Detroit. Mais les autorités s’accordent à dire que le pic est encore loin mais les américains prennent la pleine mesure du phénomène et se mobilisent activement : ainsi New-York qui est l’épicentre actuel de la pandémie, a accueilli un navire-hôpital de 1 000 lits afin de décongestionner au mieux les hopitaux de la mégalopole. Des hôpitaux temporaires ont également été installés, dans un centre de conférence, ainsi que dans des tentes installées au milieu de Central Park. A ce jour ce sont près de 75% des Américains qui sont confinés chez eux pour limiter la propagation.

Vers une sortie de l’épidémie en Chine ? 

Après quatre jours consécutifs de non augmentation, voire même de déclin, la Chine continentale, a fait état mardi d’une augmentation des cas quotidiens modernes d’infection par coronavirus, en raison d’un rebond des infections impliquant des voyageurs arrivant de l’étranger. Selon une déclaration de la Commission nationale de la santé, 48 nouveaux cas – tous importés – ont été confirmés dans le pays lundi, contre 31 la veille. Un décès supplémentaire lié au Covid-19 a également été signalé lundi. Le bilan en Chine s’élève désormais à 3.305 décès et 81.518 cas de contamination, a rapporté la commission.

Néanmoins une polémique subsiste toujours quant à la véracité des chiffres communiqués par l’empire du milieu. Des voix se sont élevées récemment pour dénoncer les informations révélées par le gouvernement chinois. En effet, des livraisons d’urnes funéraires en grand nombre ont relancé les doutes sur le nombre réel de victimes du covid-19 à Wuhan, d’où est partie l’épidémie. Certaines évaluations ont font état de près de vingt fois plus de victimes.