TikTok : le blocage aux Etats-Unis repoussé par un juge

TikTok : le blocage aux Etats-Unis repoussé par un juge

Après l’interdiction de TikTok par l’administration Trump, un juge fédéral s’oppose et a ordonné une injonction contre cette prise de décision. Ce blocage devait prendre effet le dimanche 27 septembre dernier.

TikTok encore sur les stores, mais jusqu’à quand ?

Le bras de fer entre les avocats et le Chef d’État américain se poursuit.

Une bataille de gagnée

Les arguments des avocats de TikTok ont su convaincre le juge Carl Nichols. D’après ces avocats, le décret de Trump est considéré comme irrationnel et punitif. Selon les propos de John E. Hall, cette interdiction est juste dans un but de frapper l’entreprise chinoise. De l’autre côté, les représentants de l’administration avancent les dangers que peut représenter cette application pour la sécurité nationale.

Aux États-Unis, il y a environ 100 millions d’utilisateurs sur cette fameuse application Chinoise. Mais ces démonstrations de l’administration n’ont pas été pertinentes aux yeux du juge Carl Nichols. De plus, il a annoncé la suspension des termes du décret à l’aide d’une injonction. Pour faire une simple utilisation, l’extension TikTok reste encore téléchargeable sur les boutiques de distribution de Google et d’Apple. Mais cela n’est pas permanent, ce n’est que la suspension définitive par le décret présidentiel américain qui a été refusé par le juge. De ce fait, TikTok ne va plus être disponible après la date du 12 novembre 2020.

L’origine des hostilités

Tiktok est une application mobile permettant de partager des vidéos, mais également un outil de réseautage social. Cette application a été lancée en 2016 par l’entreprise chinoise Byte Dance. Il a connu une forte utilisation vers la fin de l’année 2019 en atteignant les milliards d’utilisateurs. La période du confinement a favorisé ce réseau social, car beaucoup des abonnés s’y sont consacrés.

La nomination d’un directeur général américain par l’entreprise a été qualifiée de stratégie dans le but de gagner la confiance des États-Unis. Cette application n’est pas bien vue de l’œil des autorités américaines en la soupçonnant de menace pour la sécurité nationale. C’est dans ce sens que le conflit entre les deux pays entraîne ce décret du président Donald Trump.

Une négociation toujours en cours

L’entreprise chinoise ByteDance continue de négocier pour la suppression de la suspension définitive de son application aux États-Unis. L’administration accorde une faveur au géant chinois à condition qu’une entreprise américaine soit à la tête de la direction. Microsoft a été le premier pressentie pour s’occuper de cette tâche, mais ce sont Walmart et Oracle, qui sont les plus présents dans cette opération. L’administration a accordé du temps à Tiktok pour aboutir à une négociation. Mais ce délai est également fait pour que TikTok remette l’affaire à la justice. Une entente est donc trouvée entre les deux parties en repoussant le blocage de cette application de quelques semaines.

Cette prolongation va alors profiter aux deux pays afin d’aboutir aux échanges entre ByteDance, Walmart et Oracle. La raison de la tension est l’algorithme de recommandation des vidéos sur l’application. Elle va donc passer aux mains des Américains si l’accord est en leur faveur. Dans le même sens, le Comité pour l’investissement étranger aux États-Unis (CFIUS) doit également décortiquer l’entente entre les deux pays. Nous allons en apprendre davantage sur l’issue de cette affaire dans les jours à venir.